Matchs Football

Originaire de Californie, Megan Rapinoe évolue au poste de milieu latéral ou d’ailier selon les matchs. Entre 2004 et 2008, elle défend les couleurs des Portland Pilots, l’équipe de son université de Portland, avec laquelle elle remporte le championnat de sa conférence à quatre reprises. Fort de ses bonnes performances, elle est la deuxième joueuse sélectionnée par les Chicago Red Stars lors de la création de la Women’s Professional Soccer en 2009, lançant ainsi sa carrière de joueuse professionnelle. 

La footballeuse américaine est ensuite recrutée en 2011 par les Philadelphia Independence puis signe aux MagicJack quelques mois plus tard avant d’effectuer une pige australienne à Sydney. Lors de la saison 2013, la californienne décide de traverser l'Atlantique en rejoignant la France et l’Olympique Lyonnais, l’un des plus grands clubs d’Europe d’un football féminin en pleine expansion. Elle quitte le club 1 an plus tard et rentre aux États Unis à Seattle en signant à l’OL Reign, club détenu majoritairement par le groupe de l’Olympique Lyonnais. Avec son club, elle est en 2014 et 2015 deux fois finaliste de la National Women’s Soccer League (NWSL), la première division de football féminin américaine. 

Mais c’est en sélection que le parcours de Rapinoe est le plus impressionnant. Internationale depuis 2006, elle s’impose rapidement comme une cadre de l’équipe et est la préposée aux coups de pied arrêtés de son équipe grâce à sa faculté de tirer aussi bien du pied gauche comme du droit. D’abord championne olympique en 2012 à Londres, elle devient championne du Monde en 2015 au BC Place Stadium de Vancouver lors du troisième sacre de son équipe nationale. En 2019, alors que la Coupe du Monde se déroule en France et la finale sur le terrain du Groupama Stadium, antre de son ancien club de Lyon, elle ouvre le score d’une finale remportée 2-0 contre les Pays Bas. Capitaine bis de son équipe, elle termine également co-meilleure réalisatrice de cette huitième édition de la Coupe du Monde ce qui lui vaut d’être désignée meilleure joueuse du tournoi planétaire. 

Cette même année, elle est lauréate du deuxième Ballon d’Or féminin de l’histoire, faisant d'elle la première américaine à remporter la plus prestigieuse récompense individuelle. Par ce qu'elle a accompli, Megan Rapinoe est l’une des plus grandes figures de proue du football féminin et contribue activement à son développement. 

L’origine du football  

Si l’imaginaire collectif s’accorde pour dire que le football nous vient tout droit d’Outre Manche, c’est en Normandie qu’il trouve ses premières racines. Au XIIè siècle, la soule médiévale (ou la choule si vous préférez), ancêtre présumé de nombreux sports contemporains dont le football fait son apparition. Exporté jusqu’en Angleterre, le jeu réputé pour être dénué de règles est nommé football puis folk football. Quelques siècles plus tard, c'est sur les terrains d’écoles britanniques comme celle d'Eton, Harrow ou encore Winchester que le football moderne tel qu’on le connaît se dessine petit à petit. Des règles commencent à être régies en s’inspirant de modèles comme celui du cricket ou du baseball, déjà eux structurés avant l’émergence du ballon rond. C’est ensuite en 1857 que naît le premier club de football de l’histoire : le Sheffield Football Club. Il est imité trois ans plus tard par un autre club pionnier, le Hallam FC. Ce dernier remporte, pour la petite histoire, la toute première compétition de football, la Youdan Cup, lorsqu’ils affrontent en 1867 leur rival Sheffield. 

La Football Association (qui donne son nom à la FA Cup actuelle, la Coupe d’Angleterre) est formée en 1863. Plus ancienne fédération nationale dans le monde du football, elle joue un rôle important dans la mise en place des règles de son sport. De nombreux voyageurs de passage au pays de la Couronne sont ainsi initiés au jeu. Ces derniers assurent l’expansion et la diffusion du football aux quatre coins du globe en y ramenant ballons et en y inculquant les règles. De ce fait, le football se diffuse progressivement dans toute l’Europe entre 1870 et le début du XXe siècle jusqu’à la création en 1904 à Paris de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Fondée par une poignée de fédérations européennes, la FIFA compte, à ce jour, plus de 211 associations nationales affiliées à travers le monde. Six confédérations continentales que sont l’AFC pour l’Asie, l’UEFA pour l’Europe, la CAF pour l’Afrique, la CONMEBOL pour l’Amérique du Sud, l’OFC pour l’Océanie et la CONCACAF pour l'Amérique du Nord, Centrale et les Caraïbes sont chargés d’organiser les diverses compétitions de leurs zones respectives. 

Selon le dernier recensement de la FIFA dont le siège se situe désormais à Zurich en Suisse, le football est joué par plus de 270 millions de personnes ce qui le place au tout premier rang mondial des sports pratiqués. 

Le football, une pratique réglementée

Les premiers codes du football sont évidemment érigés par les britanniques, dictés par la volonté de rendre sa compréhension et sa pratique la moins complexe possible. Pour résumer : deux camps s’opposent le temps d’un match de 90 minutes - divisé en deux périodes de 45 minutes elles mêmes entrecoupées d'une mi-temps d'un quart d'heure. Onze joueurs de part et d’autre du terrain se font face (Dix joueurs dits de champ et un gardien de but). L’objectif est simple, il faut faire pénétrer le ballon dans le but de l’adversaire pour marquer. L’équipe qui inscrit le plus de buts remporte la partie. Pour qu’un but soit validé par l’arbitre de la rencontre, il est obligatoire que le ballon ait franchi entièrement la ligne située entre les deux poteaux de la cage adverse. Exception faite pour le gardien de but, l’usage des mains pour se saisir ou toucher le ballon est formellement interdit et se verra sanctionné d’une faute. Outre les fautes de mains, les autres interdits concernent essentiellement les comportements antisportifs et les contacts entre les joueurs même si les tacles sont autorisés. D’une manière générale, l’ensemble des règles liées à la pratique du football sont générées et appliquées par l’International Football Association Board (IFAB) qui compte dix-sept lois de jeu. L’International Board procède parfois alors à des innovations de jeu. La dernière en date concerne la possibilité pour les entraîneurs d’effectuer 5 changements de joueurs au cours d’un match contre 3 auparavant. Depuis fin 2016, l’Assistance Vidéo à l’Arbitrage (VAR) à été introduite afin de gommer les potentielles erreurs des arbitres de terrains, dans le but de réduire l’incidence de celles-ci sur le résultat final. Dans certaines situations (potentiel carton rouge ou penalty), l’arbitre central peut alors être appelé par l’un de ses assistants qui se trouve dans un car régie à l’extérieur du stade et qui visionne les images des cas litigieux. L’arbitre se dirige alors vers un écran installé en bord terrain pour visionner à son tour les images et se faire une idée plus précise sur la situation. Il peut ensuite décider de changer sa décision initiale ou au contraire la conforter après visualisation des images.     

Le Football et ses grandes compétitions internationales 

C’est LA compétition que tout footballeur rêve de remporter. Celle qui rassemble, une fois tous les quatre ans, le peuple autour de son maillot national. Désirée par la FIFA, elle offre la possibilité depuis 1930 aux pays dont les fédérations sont affiliés l'opportunité de se disputer le Graal. Seulement 8 sélections sont parvenus à décrocher au moins une fois le titre suprême. Le Brésil avec ces 5 victoires mondiales est la sélection la plus titrée de l’histoire devant l’Allemagne et l’Italie (4 titres). C’est aussi l’un des événements les plus suivis dans le monde. Depuis 1991, une édition féminine est également organisée par la FIFA. Ce sont les États Unis et leurs quatre titres mondiaux qui dominent le palmarès mondial féminin.  

Plus communément appelé “Euro”, la compétition se base sur le même principe de périodicité que la Coupe du Monde mais ne rassemble uniquement les sélections européennes. Le championnat d’Europe est souvent considéré comme le titre le plus prestigieux après celui de la Coupe du Monde tant elle rassemble d’équipes de très haut niveau. Pour le comprendre, il suffit de se dire que sur les 21 éditions de la Coupe du Monde, 12 ont été remportées par des sélections venues d’Europe. Chez les femmes, l’Allemagne avec 8 titres possède le plus gros palmarès de l’épreuve lancée en 1982. 

Mais aussi… La Copa América, plus importante compétition internationale de football organisée par la CONMEBOL (Amérique du Sud). L’Uruguay et l’Argentine sont les plus couronnés dans la compétition avec 15 titres. Chez les femmes, c’est le Brésil qui mène la danse au nombre de titres avec 7 victoires finales. La Coupe d’Afrique des Nations, compétition biennale qui regroupe les meilleures sélections africaines (CAF). L’épreuve est dominée au nombre de titres par l’Égypte (7 titres). Côté féminin, le Nigéria a réussi l’exploit de remporter 11 éditions sur 13 ! La Coupe d’Asie des Nations, qui se déroule quant à elle tous les quatre ans, voit le Japon quatre fois lauréat de l’épreuve au sommet du palmarès. L’épreuve féminine a quant à elle consacrée à 9 reprises la Chine, un record. La Gold Cup, qui sacre tous les deux ans le champion d’Amérique du Nord, Centrale et des Caraïbes. La sélection la plus titrée est celle du Mexique avec 11 sacres en 24 participations. Les championnes du Monde en titre Américaines ont remporté 8 fois le trophée ce qui constitue la meilleure performance.   

Le mercato qu’est ce que c’est ? 

Le mercato, italianisme, correspond dans le monde du football a une période de marché des transferts durant laquelle les clubs peuvent acheter, vendre ou prêter un joueur de leur équipe à une autre. Le mercato n’est ouvert aux clubs que lors de périodes bien définies par la FIFA afin de ne pas fausser l’intérêt des différents championnats. 

Ainsi, le mercato dit “estival” s’étire de la fin de saison en cours à la période de préparation de la suivante, pour se terminer généralement fin août (pour la plupart des championnats européens).

L’autre période de mercato, dite “hivernal” donne la possibilité aux clubs d’ajuster pendant 1 mois leur effectif durant la trêve des fêtes de fin d’année. En dehors de ces périodes, les clubs n’ont pas l’autorisation d’effectuer le moindre mouvement, sauf si le joueur est préalablement libéré de son contrat et donc de son engagement avec son ancien club. Il est alors libre de s’engager avec sa nouvelle équipe à tout moment de l’année. Le rachat d’une année de contrat se fait en échange d’une indemnité de transfert. Il n’est pas rare aujourd’hui de voir des montants de transferts atteindre plusieurs centaines de millions d’euros.

Le Ballon d’Or, récompense individuelle ultime 

Vous vous êtes peut-être déjà demandé ce qu’était ce fameux Ballon d’Or ? Décerné pour la première fois en 1956 par le magazine France Football, il récompense dans un premier temps le meilleur joueur européen de l’année évoluant dans un championnat du même continent. À partir de 1995, la distinction de nationalité n’est plus effective mais l’obligation d’évoluer dans un championnat européen est toujours en vigueur. Depuis 2007, l'hebdomadaire décerne le trophée au meilleur joueur du monde de l’année sans distinction de championnat ni de nationalité. 

Le mode de vote est effectué après consultation d’un panel de journalistes issus du monde entier. Chaque année, les meilleurs joueurs de la planète espèrent recevoir cette distinction individuelle perçue comme la plus prestigieuse de toutes. Lionel Messi, l’Argentin du Paris Saint Germain, est avec ses 7 titres le joueur ayant reçu le plus de fois la célèbre récompense. Le trophée, créé annuellement par un bijoutier parisien est estimé à quelque 13 000€. Depuis 2018, la récompense est également attribuée à la meilleure joueuse féminine de l’année.

© Place Sociale
About | Contact | Privacy Policy
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram